Qu’est-ce que la fourbure et comment la soigner ?

Qu’est-ce que la fourbure et comment la soigner ?

Comme vous le savez, la fourbure est plus fréquente au printemps à cause de l’abondance d’herbe dans les parcs (et surtout une forte hausse du taux de sucre naturellement présent dans l'herbe à cette période). Elle également bien connue des poneys dans cette période-là, en effet ceux-ci sont les plus touchés par les problèmes d’embonpoint et de fourbure. La fourbure, peut également arriver tout au long de l’année à cause d’un déséquilibre dans la nutrition de votre cheval.


Cette maladie pouvant provoquer de graves troubles locomoteurs et pouvant être handicapante à vie pour le cheval ou le poney, elle peut même conduire au décès de votre animal. Il s'agit d'une maladie affectant les tissus vascularisés des sabots. Elle peut se compliquer au point de perforer la sole qui se trouve sous le pied de votre cheval. Il est donc important de rapidement la diagnostiquer et de la prendre en charge avant toute complication.


Dans cet article, nous vous expliquerons en terme clair de quoi il s'agit quand nous parlons de fourbure, de son principe et comment elle peut être soignée grâce l'hirudothérapie.


Qu'est-ce que c'est que la fourbure et quel son principe chez le cheval ?

La fourbure, est une pathologie bien connue chez les équidés. Elle se caractérise par un afflux de sang et une inflammation des tissus (appelés podohylle) se trouvant dans la boîte cornée. Elle atteint souvent les deux pieds antérieurs ou carrément les 4 sabots. Lorsque cette inflammation persiste, le manque d’irrigation prolongé du pied, peut provoquer une nécrose des tissus pouvant aller jusqu’au basculement de la 3ème phalange distale dans le sabot allant jusqu’à provoquer la perforation de la sole si le cas n’est pas pris à temps.


Les différents symptômes caractéristiques de la fourbure sont : un cheval qui se campe ou qui transfert sont poids de la pointe vers le talon du pied afin de se soulager. On retrouve également, une démarche difficile voir impossible sur les surfaces dures, une chaleur au niveau des pieds, une accélération du pouls digital, etc.

La fourbure peut même devenir chronique, et selon sa gravité, elle peut se manifester de différentes façon, allant de la gêne pendant la marche pouvant aller à une impossibilité de marcher voir de se lever.


La fourbure chronique apparaît généralement suite à une maladie liée à un problème de métabolisme associé à un surpoids, l'obésité et/ou le défaut de régulation de la glycémie. Chez les chevaux âgés, la fourbure peut faire suite à une maladie endocrienne notamment le syndrome de Cushing qui se manifeste par une augmentation de la boisson, une vulnérabilité aux infections et une fonte musculaire. Tous comme chez les chevaux plus jeune, lorsque ceux-ci sont âgés, les symptômes d'une fourbure chronique peuvent de manifester par des épisodes de douleurs aiguës et/ou une gêne constante.


Quant à la fourbure aiguë, elle arrive généralement à la suite d’une fourbure classique qui n’autait pas été prise en charge à temps ou suite à une maladie grave comme la pneumonie, la métrite, colique, à une consommation d'une quantité exagérée de céréales, de sucres (lent ou rapides) ou d'herbes, au déploiement d'une force excessive sur les terrains durs lors d'une course d'endurance ou pendant une échappée.


Les symptômes apparaissent de façon brutale et intense demandant des examens et des soins d'urgence effectué par un professionnel.


Pour confirmer le diagnostic de l'une ou l'autre des deux formes de fourbure, il est important de faire appel à un vétérinaire pour qu’il puisse effectuer des examens cliniques et des investigations sanguines appropriées.


Comment soigner la fourbure grâce à l'hirudothérapie ?

Une fois le diagnostic posé par le vétérinaire, vient le moment de décider comment soigner cette maladie équine. De nombreux traitements symptomatologiques, existent pour pallier progressivement à cette pathologie.


Généralement, on administre des anti-inflammatoires par voie orale ou en injection. Une collaboration avec le maréchal-ferrant peut également à changer le ferrage pour permettre au cheval de pouvoir être soulagé de cette douleur constante.

En attendant que les symptômes s’estompent, mettez votre cheval sur une litière souple et épaisse cela lui permettra d’être soulagé. Dans le même temps, on rééquilibrera son alimentation.


Toutefois, l'hirudothérapie est également un moyen très simple, rapide et extrêmement efficace pour soulager rapidement votre cheval ou poney. En effet, l'hirudothérapie équine est le traitement des affections grâce par les sangsues médicinales (hirudo verbana) sur les chevaux. La fourbure étant une inflammation, avec la présence d'une poussée sanguine dans le pied pouvant causer le basculement de l'os (3ème phalange). La sangsue médicinale est tout à fait indiquée, car elle va donc rapidement diminuer la grande pression qui se trouve dans son pied. La sangsue va absorber une partie du sang mais c’est surtout grâce à sa salive que votre équidé sera soulagé.


En effet, la salive des sangsues médicinales possèdent de nombreuses vertus : anti-inflammatoires, anticoagulantes, analgésiques, cicatrisantes, vasodilatatrices, fibrinolytiques, etc. Cela va permettre de drainer le pieds du cheval et d’éliminer la pression en interne. Les anti-inflammatoires naturels et très puissant dispensés directement dans le pied par les sangsues permettront au cheval (ou poney) d’être rapidement soulagé.

Généralement, si le cas être rapidement pris en charge, diagnostiqué et traité, l'hirudothérapie permettra aux équidés atteints d'une fourbure de pouvoir reprendre rapidement leur activité dans un délai relativement rapide sans la moindre difficulté.


Toutefois, il est important de respecter le traitement, le protocole, la durée et les conseils (surtout les moments de repos prescrits au cheval) pour la réussite et l'efficacité de l'hirudothérapie.


Les précautions d'utilisation des sangsues:

Lors de la pose des sangsues médicinales sur la zone à traiter, il est important d'attendre que celle-ci aient effectué leur travail, puis elles tomberont d'elles-mêmes une fois pleine de sang. Il est déconseillé de retirer une sangsue de la plaie, au risque de la faire stresser et que celle-ci contamine la plaie suite à une régurgitation. Ce procédé pourrait faire augmenter le risque d’infection sur les plaies.


Il est également impératif que les sangsues utilisées lors des soins sur votre cheval, n’ai vu et ne revoit aucun autre animal afin d’éviter un maximum le risque d’infection. En effet, plusieurs études prouvent que l’utilisation de sangsues ayant déjà « mordu un être vivant » augmente considérablement le risque d’infection et de transmission de maladie contagieuse ou infectieuse.


En conclusion

La fourbure est une maladie très grave pouvant causer une incapacité passagère ou permanente allant jusqu’à la mort du cheval. Il est donc important de la prévenir en ayant un œil attentif sur le poids, de l'alimentation et des exercices de votre cheval ou poney. Mais lorsque les premiers symptômes surviennent, il est primordiale de contacter votre vétérinaire pour un diagnostic rapide et précis.


N’hésitez pas à parler des différentes alternatives de soins en fonction de la gravité de la situation avec votre vétérinaire. Si l’un de vous à des questions sur l’hirudothérapie équine, n’hésitez pas me contacter. Je suis à disposition pour parler en détail de la situation de votre cheval.


De plus, selon l'assurance de votre cheval et sur prescription vétérinaire, ce soin peut vous être remboursé.