Quelles sont les causes de l'engorgement chez les chevaux et comment le soigner ?


L'engorgement est un problème courant chez le cheval et peut entraîner divers problèmes de santé. On parle d'engorgement lorsqu'une partie du corps de votre cheval devient gonflée en raison d'une inflammation ou d'une infection. Il peut se produire dans n'importe quelle zone qui est rempli de vaisseaux sanguins, comme les jambes, la tête et le cou, ou les organes génitaux. La cause la plus fréquente de l'engorgement est une infection bactérienne. Dans cet article de blog, nous allons examiner les causes de l'engorgement et la façon de le traiter.

La principale cause d'engorgement chez le cheval est une accumulation anormale de sang, de liquide lymphatique ou de pus autour d'un tissu. Cette affection peut survenir en cas d'anomalie du système circulatoire du cheval et affecte le plus souvent les lymphatiques superficiels, qui sont des vaisseaux importants contribuant à maintenir l'homéostasie en éliminant l'excès de liquide des espaces interstitiels. Lorsque ces vaisseaux sont encombrés, la lymphe s'accumule et provoque un gonflement des tissus environnants.

Nous aborderons également quelques conseils de prévention pour aider votre cheval à rester en bonne santé. Merci de votre lecture !


1. Qu'est-ce que l'engorgement et quels en sont les symptômes ?

Les symptômes les plus courants de l'engorgement chez le cheval sont: le gonflement, la rougeur, la chaleur et la douleur dans la zone affectée. Vous pouvez également remarquer que la peau de votre cheval semble serrée ou tendue, en particulier sur les grandes zones de gonflement. L'engorgement se produit lorsque le flux lymphatique est bloqué et que du liquide commence à s'accumuler dans les tissus environnants. Cela se produit généralement d'un seul côté du corps, mais peut aussi affecter les deux côtés à la fois. S'il n'est pas traité, il peut entraîner de graves complications.


2. Quelles sont les causes de l'engorgement des jambes des chevaux ?

Il existe plusieurs causes de congestion des jambes chez le cheval, notamment :

  • L'exercice : les chevaux qui effectuent des exercices de haute intensité peuvent souffrir de jambes enflées en raison de la redirection du flux sanguin veineux vers le cœur, ce qui ralentit la circulation. Cela entraîne une accumulation de liquide dans les membres inférieurs du cheval.

  • Les infections : les infections des voies respiratoires supérieures du cheval peuvent notamment provoquer un gonflement des jambes et peuvent s'accompagner de fièvre, d'un écoulement nasal et d'une inflammation de la gorge ou de la trachée.

  • Insuffisance lymphatique ou veineuse : Le système lymphatique est chargé de filtrer les déchets des tissus de l'organisme et de les éliminer par le sang. Lorsque le système lymphatique ne fonctionne pas correctement, la lymphe s'accumulent dans les tissus. L'insuffisance veineuse est une affection qui se produit lorsque les veines ne peuvent pas pomper suffisamment de sang vers le cœur, ce qui entraîne une accumulation de sang et de liquides dans les extrémités inférieures.

  • Traumatisme ou blessure : Les lésions des vaisseaux ou des tissus des jambes peuvent provoquer une inflammation comme la lymphangite.

  • La fourbure : Même si l’inflammation principale se situe dans le pied, il peut également arriver le membre du pied atteint soit également engorgé. Cette affection provoque souvent une boiterie.

  • Un abcès : qu’il se situe au niveau d’un membre, d’un pied ou d’une autre zone sur votre cheval, l’abcès peut également provoquer un engorgement.

  • Si votre cheval souffre d’une boiterie, a une jambe gonflée ou si vous pensez qu'il souffre d'un œdème dû à une autre cause, veuillez contacter immédiatement votre vétérinaire.

  • S'il y a déjà des lésions cutanées sur la zone concernée, vous devez consulter immédiatement votre vétérinaire pour un traitement adapté (par exemple, des antibiotiques).


3. La lymphangite chez le cheval

· La lymphangite est une inflammation des vaisseaux lymphatiques. Elle peut être causée par un certain nombre de facteurs, notamment une infection, une blessure ou une obstruction des vaisseaux lymphatiques. Les symptômes comprennent le gonflement, la rougeur et la chaleur de la peau autour de la zone affectée pouvant aller jusqu’à la boiterie. · Si vous pensez que votre cheval souffre de lymphangite, contactez immédiatement votre vétérinaire. Le traitement peut comprendre des antibiotiques, des anti-inflammatoires ou une intervention chirurgicale. · La lymphangite est une affection grave qui doit être traitée par un vétérinaire. Si vous avez des questions ou des inquiétudes, veuillez contacter votre vétérinaire. Il sera en mesure de vous aider à déterminer le meilleur traitement pour votre cheval.



4. Comment traiter l'engorgement chez les chevaux ?


  • L'engorgement des jambes chez les chevaux peut être traité par le refroidissement de la zone affectée, mais seulement s'il n'y a pas de dommages visibles à la peau. Le refroidissement a pour effet de réduire le gonflement (par une vasoconstriction) et la douleur causée par l'engorgement.

  • Vous pouvez aussi utiliser l'algothérapie équine, il s'agit de procéder à des applications simples de cataplasmes de produits de la mer au niveau de la zone enflammée spécifiquement élaborés pour vos chevaux. Naturelle, simple et efficace, cette thérapie favorise la circulation dans le membre ou sur la zone touchée et diminue rapidement l’inflammation. Grâce à elle, vous devriez voir rapidement une évolution favorable. Dans le cas d'un engorgement, l'argile marine mélangée à des algues s'avèrent vraiment être le mélange le plus efficace. L’avantage de ce mélange algues/argile, est que vous bénéficier de l’effet drainant de l’argile et de l’apport des nutriments des algues. Cette thérapie naturelle peut être utilisé en soins réguliers ou ponctuellement lorsque votre cheval présente un problème physique, Elle peut aussi s'appliquer en prévention et en récupération lors d'efforts intenses.



  • Vous pouvez également utiliser les huiles essentielles en toute sécurité grâce aux guêtres Capsular. Leur rôle sera de réduire l'engorgement des jambes de votre cheval. De plus, ils apportent un réel confort au niveau des membres avant et après l'effort en favorisant la circulation sanguine et le drainage des œdèmes grâce à la composition de ses baumes aux huiles essentielles. Ils peuvent être utilisés tant en prévention que lorsque l'engorgement est déjà présent.



  • Le shiatsu : cette thérapie permet de rééquilibrer les énergies dans le corps du cheval. Elle permet aussi de relancer l’activité du système lymphatique.


  • Si l'engorgement est persistant et après aval du vétérinaire, vous pouvez également avoir recours à l'hirudothérapie équine. Les sangsues médicinales appliquées localement sur les zones ou membres affectés, favoriseront le drainage veineux et lymphatique, réduiront l'inflammation et la douleur. Ce traitement améliorera également la circulation du membre touché.



  • Ce sont les principaux traitements que vous pouvez utiliser pour traiter l'engorgement chez les chevaux. Toutefois, si vous avez des questions ou des inquiétudes concernant votre cheval, veuillez consulter votre vétérinaire. Il sera en mesure de vous aider à déterminer le meilleur traitement pour votre cheval.


5. Temps de récupération pour les chevaux souffrant d'engorgement ?

La durée de la congestion chez le cheval dépend des causes et de sa gravité. En général, il faut quelques jours à plusieurs semaines de repos pour que votre monture se rétablisse, selon la présence d'une inflammation ou d'un œdème. S'il y a des plaies profondes qui provoquent un engorgement, la guérison peut prendre plus de temps. Une fois le cheval rétabli, reprenez le travail progressivement. N'hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire


6. Comment prévenir les engorgements chez le cheval ?

L'engorgement ne peut être évité car il s'agit d'un processus naturel. Cependant, les propriétaires peuvent fournir à leurs chevaux des soins et une alimentation adéquate afin de maintenir l'état de santé de leurs chevaux. Les chevaux qui sont en bonne santé et bien nourris sont moins susceptibles de souffrir d'engorgement. Les propriétaires doivent également garder leurs chevaux propres et exempts de boue et de parasites. Les chevaux qui vivent dans un environnement boueux sont plus susceptibles de développer un engorgement car la boue favorise le développement de bactéries dans la peau. Merci d'avoir pris le temps de me lire, j'espère que ces informations vous auront été utiles.